Back to home
in Soignez-vous l’âme !

Le discours du maître

  • 27 septembre 2018
  • By Marlène
  • 4 Comments

 

« On a tant abusé du regard dans les romans d’amour qu’on a fini par le déconsidérer.

C’est à peine si l’on ose dire maintenant que deux êtres se sont aimés parce qu’ils se sont regardés.

C’est pourtant comme cela qu’on s’aime et uniquement comme cela.

Le reste n’est que le reste et vient après.

Rien n’est plus réel que ces grandes secousses que deux âmes se donnent en échangeant cette étincelle ».

By Marlène, 27 septembre 2018
  • 4
Hit the road William ...
Liberté onirique
4 Comments
  • Marc
    29 septembre 2018

    Le regard est essentiel dans la communication entre deux êtres et il est difficile d’imaginer de connaître ou d’aimer une personne sans la voir, sans voir son regard. Mais il faut quand même penser que les personnes aveugles peuvent tout de même s’aimer, s’apprécier sans ce regard, mais il doit bien manquer quelque chose tout de même ?

    • Marlène
      30 septembre 2018

      Bonjour Marc,

      Merci pour ton commentaire, il y a quelques années j’avais eu une conversation avec une personne aveugle sur la perception des formes, des couleurs, … Et d’après cette personne, sa perception des choses vit grâce au toucher, à leurs imaginaires, leurs créativités … Quel serait ce « quelque chose » qui manque ? Bon dimanche !

    • Mary
      2 octobre 2018

      C’est vrai que ça doit être différent pour les personnes aveugles.

  • Y.
    6 octobre 2018

    Bonjour, belle réflexion sur le regard,je crois que le regard c’est environ 80% des perceptions que l’on peut avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À propos
Bienvenue sur Livraix ! Ce blog est l'aboutissement de plusieurs mois de réflexion, de rêverie et d'imagination. Il permet de (re) découvrir, d'apprécier de nouveaux auteurs, de troquer, de s'évader et de partager mes lectures.
Suivez-moi
Articles récents